AL_01_105_HOME

Alain Lambillotte ne décrit pas. Il suscite la présence d’un monde et la présence au monde, la densité que le temps confère aux êtres et aux choses, l’impalpable défilement mental des songeries. Le suggéré l’emporte sur l’affirmé. C’est au spectateur de communier avec la lumière, de pénétrer dans les émois de la scène en apportant ses propres émotions pour dialoguer avec le tableau. Michel Voiturier